A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

05 août 2007

Quand un vin mérite un A+

DSCF5491

Ce midi, j'ai préparé de nouveau un "meilleur poulet du monde". Cette recette mérite bien son nom: la viande est tendre, parfumée, la peau croustillante. Une merveille! Il fallait un vin à la hauteur: et pourquoi pas un Domaine de l'A? Nous avons acheté une caisse de douze bouteilles en novembre dernier, et celle-ci n'a même pas été ouverte. Raisonnables, non?

2007_0805eric0013Pendant que le poulet dore, je file à la cave pour en chercher LA bouteille tant convoitée. Je dois d'abord ouvrir la caisse en bois (avec un couteau japonais): apparemment, c'était LE bon jour, elle s'ouvre presque toute seule. Je prends une bouteille, referme la caisse et retourne l'ouvrir en cuisine. Je me verse un verre: la robe est sombre, le nez (tant attendu) tentateur: crème de fruits noirs, encens et bois précieux, épices. Mmmmm... Je le porte à la bouche: magnifique! Tout est en place: c'est mûr, dense, velouté, pas un tannin qui dépasse. Slurpesque! Je le rebouche et le met dans la cave à vin en attendant de le servir à table.

Ca y est le poulet est cuit, découpé et servi. J'ai changé de verre: je suis passé de l'Expert à la taille au-dessus (l'Authentis n°2 pour les amateurs). Rien que le bruit que fait le vin quand il coule dans ces verres est un bonheur! Le nez, très beau tout à l'heure est plus expressif encore, plus sensuel: on se noierait dans le verre! Et la bouche est à la hauteur: c'est du plaisir pur, tellement l'équilibre de la matière est parfait. Comme je l'ai écrit plus haut, c'est mûr, rond, dense, mais aussi ... frais! Et c'est agréable par cette journée chaude et ensoleillée. La bouteille et les verres se réchauffent durant le repas, mais le vin reste impertubable: aucun déséquilibre ni sensation alcooleuse ne pointent leur nez. Jusqu'au bout, le vin aura rempli sa mission: apporter du plaisir, et encore du plaisir!

sdPour les personnes qui ne connaîtraient pas, le Domaine de l'A est un Côtes de Castillon - au sud de Saint Emilion - et la propriété personnelle de Stéphane Derenoncourt. Ce dernier est l'un des conseillers les plus écoutés du vignoble bordelais, qui recherche avant tout la meilleure expression du terroir de chaque propriété. Pour en savoir plus sur ce personnage, vous avez cette interview intéressante, mais aussi le site de sa société de conseil.



Commentaires sur Quand un vin mérite un A+

    Merci pour cet A-meilleur poulet... A tester donc !

    Posté par Tiuscha, 06 août 2007 à 08:23 | | Répondre
  • A+

    Je distribue et je bois l'A avec grand plaisir, quand au meilleur poulet du monde, il ne peut être que girondin. A ce propros je viens passer une semaine dans le 3 3 dès samedi...

    Posté par Baraou, 07 août 2007 à 09:36 | | Répondre
  • Il y a une interview de Derenoncourt dans le dernier Bourgogne Aujourd'hui. Le personnage me parait symathique ...

    Posté par Eric C., 11 août 2007 à 13:57 | | Répondre
  • Il serait encore plus sympathique avec un p

    Posté par Eric C., 11 août 2007 à 16:01 | | Répondre
Nouveau commentaire