A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

15 septembre 2013

Capsule ou vis ? Le test !

DSCF4686

J'ai écrit ce texte pour mon "blog pro", mais je me suis dit que c'était tellement passionnant qu'il fallait vous le faire partager. 


Olivier Pascal, le vigneron des Terrasses de Gabrielle (voir notre reportage sur le domaine ICI) nous a proposé de nous envoyer la même cuvée du même millésime avec deux bouchages différents : capsule à vis et bouchon de liège. Un jour au cirque est un assemblage de Grenache, Mourvèdre et Carignan, vinifié et élevé en cuve.

Il était tentant de tester la différence entre les deux bouteilles. Je pensais qu'elle serait subtile. En fait, les deux  vins n'ont pas grand chose à voir (et cette différence devrait s'accentuer dans  le temps).

La première différence n'est pas gustative, mais pratique. Plus besoin de tire-bouchon dans le premier cas : en une seconde, la bouteille est ouverte. Cela frustre certains (ah, le bruit du tire-bouchon). Perso, je trouve ça super pratique.

Allez, un p'tit effort pour la seconde !
Vendredi 17h25 (oui, j'ai fait ça juste avant de partir en WE, histoire d'avoir des jolies photos)


Capsule à vis : nez expressif sur la cerise, la fraise compotée, le cuir, et les épices. Bouche ample, mûre, riche, aux tanins soyeux,  avec une légère sensation alcooleuse (s'atténuant à l'aération). Finale finement mâchue

Bouchon liège : nez peu disert, puis avec un peu d'aération plus fin et plus subtil : fruits noirs, encre, avec un côté pierreux. Bouche plus dense, plus posée, plus profonde, avec ce côté "ténébreux" et une matière plus charnue. Finale plus mâchue, très savoureuse et gourmande.


Samedi 12h30

Capsule à vis : nez hyper sympa, plus confit et complexe que la veille, avec une bouche plus douce et caressante. Finale plus ferme (mais pas violente non plus, hein).

Bouchon liège : nez totalement différent, plus frais, floral, avec un côté tubéreuse. Bouche plus dense, plus intense, plus fraîche, avec une très belle chair. Finale plus harmonieuse, mieux intégrée dans l'ensemble.

 

Samedi 19h30

Capsule à vis : nez superbe, digne d'un grand parfum (fleur, encens, cuir). Bouche plus aérienne encore, très ample, caressante, avec une finale épicée.

Bouchon liège : nez plus discret sur les fruits bien mûrs et les épices. Bouche ronde, avec toujours cette belle chair gourmande, fruitée.

Dimanche 12h30

Capsule à vis : nez fin, aérien, floral. Matière plus dense, ample et soyeuse, sans une trace d'oxydation mais au contraire, d'une pureté troublante. Fin très goûteuse, finement épicée.

Bouchon liège :  nez assez puissant, sur les fruits compotés, le cuir. Bouche ronde, très charnue, avec une légère oxydation. Finale puissante, tanique.

J'ai ensuite osé assembler les deux, et là, miracle : de suite, le nez est plus complexe et plus profond. En bouche, la matière est à la fois soyeuse et dense,avec une chair veloutée, profonde, fraîcheur, sensuelle. Une tuerie !

 
Conclusion
 
Ceux qui sont tentés par un vin très fin, il vaut mieux prendre la version capsule, alors que ceux qui aiment les vins plus en chair devront plutôt s'orienter vers la version liège. Si la version capsule est bonne dès l'ouverture, elle devient très supérieure à l'aération. Un bon carafage lui sera bénéfique. La version liège demande à être aéré, mais pas trop non plus, sous peine se durcir et de s'oxyder.



Commentaires sur Capsule ou vis ? Le test !

    Salut Eric, merci pour cette comparaison qui nous éclairent. Celui là de bouchon tu le connait ? :

    A bientôt

    Posté par Pierre, 16 septembre 2013 à 14:59 | | Répondre
    • J'en ai entendu parler, mais je n'en ai jamais vu.

      Posté par Eric B, 16 septembre 2013 à 19:49 | | Répondre
  • helix

    Posté par Pierre, 16 septembre 2013 à 15:09 | | Répondre
  • Il y a deux ans j'ai fait la meme experience avec un Saint Julien de 2001.
    Bilan , la version liege semblait avoir 10 ans (normal), la version "bouchon a vis" semblait en avoir 2 ou 3 , elle avait gradee tout son cote fruite et en effet semblais plus gourmande.

    Stephane

    Posté par kamuro, 16 septembre 2013 à 22:34 | | Répondre
Nouveau commentaire