A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

29 septembre 2005

L'oeuf ou la poule?

Une des grandes questions de l'accord mets/vin est de savoir si l'on choisit d'abord le vin ou le mets. Normand d'adoption, j'ai tendance à ne pas avoir d'avis tranché sur la question.

L'idéal est pour moi de privilégier le vin. L'idée du plat le sublimant vient ensuite toute seule. L'avantage de ce choix est que l'on faire deux ou trois mets qui se suivent en gardant le même vin, puisqu'il sert de fil conducteur. L'aventure devient alors passionnante, puisqu'elle révèle des facettes multiples d'un même vin. 100_17411Si l'on prend par exemple un chardonnay aux notes évoluées, vous pouvez successivement lui faire accompagner des noix de St Jacques à l'huile d'argan , du ris de veau aux morilles, puis un vieux comté, voire même une crème brûlée aux noix et au vin jaune. Vous avez alors un repas complet autour d'un même vin...

Et puis après, il y a beaucoup de circonstances où ce genre d'exercice n'est pas possible. Au restaurant, par exemple, où le menu est plus ou moins imposé. Le sommelier devra alors trouver la bouteille magique qui se marie avec tout ce que vous allez choisir. L'exercice de style est poussé encore plus à l'extrême si la/les personne(s) qui vous accompagne(nt) font des choix différents... Dieu merci, de plus en plus de restaurants font des vins aux verre. Chez certains, le client a le choix du verre dans la carte des vins, chez d'autres, plus perfectionnistes, le choix est déjà fixé par le chef et le sommelier, et là, c'est le bonheur!!

Nous sommes chargés lorsque nous allons chez mes beaux-parents d'amener le vin. Là aussi, le menu est imposé. A nous de voir ce qui dans notre cave peut se marier le mieux avec les préparation de beau-papa. Se met alors en branle ma "bibilothèque gustative": j'imagine les saveurs des plats "de dans 2 jours" et je 100_1539passe en revue les saveurs des vins dispos en cave. Tout ça défile dans mon palais (je vous jure!) jusqu'à ce que la concordance se fasse. Je ressens alors comme un bonheur prémonitoire, et je SAIS que l'accord sera juste, à défaut d'être parfait ;-) J'imagine qu'un compositeur ressent quelque chose d'assez similaire au niveau des oreilles.

Je ne cacherai pas que j'ai fait plein de repas chez moi ou ailleurs où les accords n'étaient pas au top. Dieu merci, on s'en remet... Mais l'on ne ressent pas la même félicité qui reste alors gravée en vous.



Commentaires sur L'oeuf ou la poule?

    Rien à ajouter.
    D'après toi, la bibliothèque gustative, c'est un don ou un acquit. J'aurais tendance à penser à un don.

    Posté par Patrick, 30 septembre 2005 à 15:06 | | Répondre
Nouveau commentaire