A boire et à manger

Quand deux passions se rejoignent pour n'en faire qu'une: la gastronomie

EntréesPoissonsViandesVolaillesDessertsVins

29 septembre 2005

Accord Solaire

Ce midi, je voulais redécouvrir un vin acheté cet été: l'As du Mas Conscience (2003). Vinifié avec talent par Laurent Vidal, ce vin du Languedoc est issu de syrah, grenache et carignan.

blog_00292Sa robe est rouge sombre, plutôt opaque, avec des reflets violacés.

Son nez est envoûtant: crême de mûre, cerise noire, violette, benjoin et épices orientales...

Sa bouche aux tannins veloutés est d'une grande ampleur , mûre, riche, sans aucune faiblesse en milieu de bouche et reste captivante jusqu'à une finale frôlant l'interminable.

Que dire si ce n'est qu'il est diablement bon, et que nous sommes très loin de l'image du "rouge qui tache" qui colle encore trop aux basques des vins du Languedoc...

Que diable pouvais-je cuisiner avec ce vin si expressif?

L'agneau me paraissait assez bien convenir, à condition de trouver un accompagnement qui s'accorde avec la suavité et le fruité du vin.

J'ai donc décidé de faire des poivrons confits: j'ai pris un poivron jaune et un poivron rouge que j'ai coupés, pelés et coupés en petits dés, puis mis à confire une bonne heure et demie dans de l'huile d'olive avec une gousse d'ail et une 1/2 cuillère à café de sucre.

j0382813

J'ai préparé également une chapelure composé de pignons grossièrement hachés, de pesto et de chapelure.

Un quart d'heure avant de servir le plat, j'ai mis à cuire mes pavés d'agneau (prélevés dans la selle)une dizaine de minute. Parallèlement, j'ai fait revenir rapidement une courgette coupés en petits dés jusqu'à ce qu'elle soit tout juste cuite. Je l'ai rajouté à mes poivrons confits: cela apporte une touche de couleur supplémentaire et un peu de croquant. Pour finir l'accompagnement,j'ai saupoudré de romarin et de thym frais (du jardin) finement hachés.

Les pavés étant presque cuits, j'ai recouvert chacun d'eux de chapelure puis je les ai mis sous le grill pour la faire dorer.

J'ai déglacé la poêle avec du vinaigre balsamique...

Il ne me restait plus qu'à dresser dans des assiettes carrées vertes faisant ressortir les belles couleurs du confit et le doré de la chapelure...

Moelleux de la viande et des poivrons, croustillant de la chapelure, intensité du basilic... Ce plat solaire se mariait parfaitement avec ce vin onctueux, charmeur, puissant... UN REGAL!

Je pourrais dire: "à refaire". Mais ça restera certainement une figure de style: c'est rare que je fasse deux fois le même accord...



Commentaires sur Accord Solaire

Nouveau commentaire